Stress au travail : ce qu’il faut savoir en 2022

CoachHub · 9 July 2021 · 9 min read

Le stress est omniprésent dans le milieu professionnel. Constituant à la base une réaction normale de l’organisme, il devient inquiétant lorsqu’il dépasse une certaine mesure, perdure ou s’accumule.

Selon l’enquête « The Workforce View 2020 », réalisée par ADP (Automatic Data Processing), plus de la moitié des travailleurs français subit un stress régulier au travail. Parmi ces salariés, seuls 15 % se sentent assez en confiance pour parler à leur manager d’un problème de bien-être au travail et à peine 9 % se disent prêts à en discuter avec les Ressources Humaines. Ces résultats laissent à penser que de nombreuses sociétés ne disposent pas d’un cadre propice à la libération de la parole. Il n’en reste pas moins que le stress au travail ne doit pas être un sujet tabou, puisque ses effets sont multiples, invalidants et parfois irréversibles.

Qu’est-ce que le stress au travail ?

L’Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au Travail (AESST) définit le stress professionnel comme un état psychologique issu de la perception qu’un salarié a des contraintes que lui impose son environnement et des ressources qu’il a à sa disposition pour y faire face.

Cette souffrance au travail n’épargne aucun secteur d’activité. De fait, certains métiers présenteront des pénibilités physiques (rester longtemps debout, porter des charges lourdes, subir des secousses ou des vibrations), tandis que d’autres seront marqués par des pénibilités mentales (situation de tension avec le public, contact avec la détresse humaine, exigence de sourire ou de bonne humeur au travail).

Souvent considéré comme une seule entité, le stress professionnel peut être aigu ou chronique. Occasionnel et temporaire, le stress aigu désigne les réponses adaptatives de l’organisme face aux perturbations environnementales. Il est le plus souvent provoqué par un événement inhabituel (prise de parole en public, participation à une compétition, etc.). Qualifié d’utile, il disparaît dès que la situation revient à la normale.

Véritable source d’épuisement, le stress chronique survient lorsque les stimuli dus aux agents stressants durent ou sont trop intenses. L’organisme étant constamment en état d’alerte, les mécanismes de réaction fonctionnent tout le temps et « à plein régime ». Résultat ? Le système immunitaire s’affaiblit et le corps devient plus vulnérable aux infections. À long terme, le stress chronique non traité peut provoquer la modification de certaines structures cérébrales, notamment du système limbique et du cortex préfrontal.

Quelles sont les causes du stress au travail ?

Habituellement, les facteurs de stress professionnel résultent :

  • de l’environnement physique (manque d’espace, bruit, chaleur, humidité) ;
  • d’une charge de travail excessive ;
  • d’un temps insuffisant pour terminer les tâches ;
  • d’une ambiguïté ou d’un conflit dans les rôles (superviseurs et gestionnaires multiples, imprécision des missions, ordres contradictoires) ;
  • d’une difficulté à concilier vie professionnelle et personnelle ;
  • d’un défaut de reconnaissance de l’employeur ou du manager ;
  • d’une mésentente avec un collègue ou avec la hiérarchie ;
  • d’une insécurité face à l’emploi (peur de perdre son travail, non-maintien du niveau de salaire, restructuration) ;
  • de violences caractérisées par des mises en situation d’agression ou d’isolement ;
  • d’un harcèlement moral ou sexuel.

Nombreux sont les employés ayant rencontré au moins l’une de ces sources de stress au cours de leur parcours professionnel. Pour certains, l’accumulation de plusieurs de ces facteurs peut avoir des effets graves sur leur santé.

Création de valeur et impact du coaching

Découvrez la dernière étude

Télécharger l'ebook

Quelles sont les conséquences du stress au travail ?

Perçu comme un vecteur de motivation, d’évolutivité et d’innovation, le stress professionnel peut, lorsqu’il devient permanent, être délétère pour les salariés et sanctionner indirectement l’entreprise.

Les conséquences du stress au travail sur les salariés

Les effets du stress professionnel sur la santé des membres d’une organisation sont divers et variés. Ils peuvent être de nature physique, psychique, émotionnelle et cognitive. L’intensité de ces troubles varie d’un individu à l’autre selon ses caractéristiques socio-​démographiques, ses prédispositions éventuelles, ses antécédents (personnels et familiaux) ou encore ses capacités d’adaptation. Néanmoins, certains signes récurrents peuvent être identifiés.

Stress au travail : les symptômes physiques

Les manifestations physiques les plus fréquentes, associées au stress professionnel, sont :

  • une fatigue importante ressentie de façon inhabituelle et non soulagée par les temps de repos habituels (sommeil, week-end, congés, etc.) ;
  • des insomnies ou des problèmes d’endormissement ;
  • des maux de tête, voire des migraines ;
  • une accélération du rythme cardiaque (tachycardie, palpitations) ;
  • des poussées passagères d’hypertension ou d’hypotension ;
  • des déséquilibres hormonaux ;
  • des problèmes de peau (eczéma, psoriasis, urticaire) ;
  • des baisses d’énergie ;
  • des problèmes digestifs (perte d’appétit, nausées, brûlures gastriques, ballonnements, gaz intestinaux) ;
  • une sensibilité plus importante aux infections (rhume, grippe, otite, sinusite).

Stress au travail : les symptômes psychiques et émotionnels

Lorsque la situation de stress persiste, les signes physiques font place à des symptômes psychiques et émotionnels, tels que :

  • le sentiment de « vide intérieur » ;
  • l’impression de ne pas être à la hauteur des exigences professionnelles ;
  • la perte de motivation au travail ;
  • les réactions inappropriées et disproportionnées (fous rires nerveux, pleurs incontrôlés) ;
  • les changements d’humeur s’exprimant par de l’agitation, de l’irritabilité voire de l’agressivité au travail ;
  • la procrastination (tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions) ;
  • la dépersonnalisation (sentiment de perte de sens de soi-même) ;
  • les pensées suicidaires (dans les cas les plus graves).

Stress au travail : les symptômes intellectuels

Sur le plan intellectuel, le stress professionnel peut altérer les capacités de traitement de l’information. Cela se traduit par :

  • une diminution de la vigilance (oubli, erreur) ;
  • une baisse des capacités de travail (inefficacité, imprécision, désorganisation) ;
  • des troubles cognitifs (perte de mémoire, difficultés à trouver ses mots).

À cela s’ajoutent des modifications comportementales (repli sur soi, difficultés à coopérer, consommation accrue de produits excitants ou calmants).

Les symptômes du stress au travail ne doivent pas être pris à la légère. S’ils s’installent et qu’aucune résolution du mal-être n’est envisagée, ils peuvent évoluer vers des pathologies graves telles que :

  • les troubles musculo-squelettiques (lombalgie, rachialgie, arthrite, arthrose, bursite, tendinite, syndrome du tunnel carpien) : ces affections de l’appareil locomoteur sont le résultat de sollicitations biomécaniques couplées à de faibles marges de manœuvre et de fortes exigences de productivité ;
  • le syndrome métabolique : il s’agit d’une association d’anomalies incluant un excès de graisse abdominale, un abaissement du bon cholestérol et une élévation de la tension artérielle. Chacun de ces signes majore le risque de développer une hypertension artérielle, une insuffisance coronarienne et un diabète de type 2 ;
  • les maladies cardiaques : les troubles métaboliques facilitent l’apparition de l’angine de poitrine et de l’infarctus du myocarde ;
  • les troubles modernes directement issues des nouvelles techniques de management comme le burn out> (épuisement professionnel lié à une surcharge de travail), le bore out (trouble psychotique déclenché par l’ennui) ou encore le brown out (perte de sens au travail due à la réalisation de tâches absurdes et non stimulantes) ;
  • la dépression.

Les conséquences du stress au travail pour l’entreprise

Le stress est préjudiciable à la santé économique d’une entreprise. Ses effets ne sont pas toujours faciles à chiffrer, mais il induit généralement un désengagement au travail (absentéisme ou présentéisme) plus ou moins prononcé.

Ce phénomène bien connu dans le monde professionnel engendre des coûts directs (réduction de la productivité des employés, incidence sur la qualité du service, maintien du salaire durant l’absence, complément par rapport aux IJ de la Sécurité sociale) et des coûts indirects (hausse de la charge de travail, intérims, tâches RH supplémentaires, etc.).

Autre risque majeur de cette souffrance au travail : les salariés surmenés et frustrés sont plus enclins à quitter leur emploi pour en chercher un autre. Pour l’entreprise, cela entraîne une perte de compétences et nécessite de mobiliser du temps et de l’argent pour former de nouveaux employés.

Enfin, les travailleurs stressés sont souvent fatigués et moins concentrés. Ils peuvent avoir du mal à identifier les dangers ou à s’en prémunir. S’ensuivent généralement une augmentation des pratiques dangereuses et des taux d’accidents du travail.

Important : pour enrayer les problèmes naissants à la source et tenter d’améliorer le bien-être au travail, il convient de :

  • instaurer un management bienveillant. Cette pratique qui encourage la motivation et la créativité au travail, consiste à être à l’écoute de ses collaborateurs, à fixer des objectifs atteignables, à montrer de la gratitude et à renforcer le sentiment d’efficacité personnelle.
  • adopter des initiatives innovantes comme la création de salles dédiées au repos, la nomination d’un chief happiness officer (aussi appelé responsable du bonheur au travail) ou encore la mise en place de bureaux partagés en mode « campus ».
  • mener une réelle politique de gestion du stress au travail.

Se servir du coaching professionnel pour se libérer du stress en entreprise

Vous souhaitez contribuer à l’épanouissement professionnel de os collaborateurs pour éviter l’absentéisme, limiter le turn-over et ainsi renforcer la productivité de votre entreprise ? CoachHub se tient à votre disposition pour échanger, répondre à vos questions et résoudre vos problèmes.

Soucieux de vous apporter les meilleures solutions, nous mettons à votre disposition un vaste réseau de coachs, rassemblés autour d’une ambition partagée : vous aider à concilier bien-être au travail et performance organisationnelle.

Expérimentés en prévention des risques psychosociaux, nos experts certifiés sauront auditer la situation (individuelle et/ou collective), identifier les difficultés rencontrées, repérer les axes d’amélioration, mettre en place un plan d’action opérationnel​ et vous offrir un accompagnement sur mesure.

Grâce à notre approche humaniste, holistique et pragmatique, nous sommes capables de :

  • renforcer le sentiment d’appartenance de vos salariés ;
  • optimiser l’expérience collaborateur ;
  • créer de meilleures relations au sein de votre entreprise ;
  • améliorer votre productivité globale.

Vous souhaitez en savoir plus sur nos services ? N’hésitez pas à nous contacter, nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

Programme Bien-être au travail

Développez une culture de l'adaptabilité et de la résilience.

Découvrir le programme

Appelez-nous (+33 1 86 26 46 63), envoyez-nous un email (mail@coachhub.com) ou cliquez sur le lien ci-dessous.

Bureaux

La plateforme coaching digital leader mondial

CoachHub est le leader mondial du coaching digital permettant aux entreprises de créer des programmes de coaching personnalisables et mesurables pour tous les collaborateurs. Grâce au coaching, les entreprises sont en mesure de constater sur le long terme un engagement accru des salariés, une productivité plus élevée ainsi qu’une baisse du turn-over. CoachHub dispose de son propre réseau de plus de 3 500 coachs professionnels certifiés dans 90 pays sur 6 continents avec des sessions de coaching disponibles dans plus de 60 langues et compte plus de 500 clients à son actif. Nos programmes sont conçus grâce à la R&D avancée de notre Coaching Lab, dirigé par le professeur Jonathan Passmore, et notre Conseil Scientifique. CoachHub est soutenu par des investisseurs technologiques de premier plan, dont Sofina, SoftBank Vision Fund 2, Molten Ventures, Speedinvest, HV Capital, Partech et Silicon Valley Bank/SVB Capital. En septembre 2021, CoachHub a racheté le pionnier français du coaching digital MoovOne afin de former un leader mondial dont la mission est de démocratiser le coaching.
This site is registered on wpml.org as a development site.