Développez une culture de l’adaptabilité et de la résilience.Le présentéisme au travail : les causes et les moyens de l’éradiquer

CoachHub · 8 July 2021 · 11 min read

Le présentéisme est de plus en plus présent dans la culture du travail et il peut avoir un impact massif sur votre organisation. Selon une enquête récente du CIPD, le présentéisme a plus que triplé depuis 2010. Dans cet article, en plus de vous expliquer ce qu’est le présentéisme et comment le prévenir, nous allons aborder les effets négatifs qu’il peut avoir sur vos salariés.

Quelle est la définition du présentéisme ?

Si vous n’êtes pas familier avec l’expression, le présentéisme fait référence à l’habitude des employés de se présenter au travail alors qu’ils sont malades, extrêmement fatigués ou incapables de donner le meilleur d’eux-mêmes.

Les personnes qui arrivent au travail en mauvaise santé sont plus susceptibles d’infecter d’autres personnes, y compris des collaborateurs de travail et peut-être des clients, en plus de ne pas être productives dans leur propre travail. Agir ainsi peut non seulement nuire à l’expérience collaborateur, mais aussi être une vraie catastrophe. Un employé infecté qui arrive au travail en mauvaise santé peut être synonyme de désastre dans des professions comme les soins infirmiers, les entreprises comme la restauration, ou encore les professions libérales, en mettant en péril la sécurité alimentaire, en infectant et rendant malade le grand public, pour ne citer que quelques exemples.

Chez Lockheed Martin Corp, une enquête a porté sur l’influence de vingt-huit problèmes médicaux sur la productivité des travailleurs. Selon les résultats de l’enquête, les employés qui sont venus travailler malades cette année-là – allergies, maux de tête, douleurs lombaires, arthrite, rhume et grippe – ont coûté 34 millions de dollars à l’entreprise. Les allergies et les problèmes de sinus arrivent en tête, avec une perte de 1,8 million de dollars.

Les nombreuses causes du présentéisme

Le phénomène de présentéisme sur le lieu de travail peut être causé par une variété de facteurs. Parmi ceux-ci, citons les suivants :

Les foyers à double revenu et la « génération sandwich »

Selon le Bureau of Labor Statistics, aux Etats-Unis, les familles à double revenu représentent 48 % de tous les couples mariés. De nombreuses personnes vont travailler lorsqu’elles ne sont pas bien afin de préserver leurs quelques jours de congé de maladie pour le cas où leurs enfants seraient malades, car elles n’ont pas de conjoint au foyer pour s’occuper d’eux. Il s’agit de surprésentéisme. À cela s’ajoutent les millions d’employés dans le monde qui offrent des soins informels à un membre de la famille ou à un ami âgé qui a besoin d’aide pour ses besoins personnels de base et ses activités quotidiennes. La « génération sandwich », quant à elle, désigne les personnes qui s’occupent de parents âgés tout en élevant leurs propres enfants.

Les attentes de l’employeur

Dans le contexte actuel, certains employés se rendent au travail malades pour éviter d’avoir l’air moins dévoué à leur travail, d’encourir des mesures disciplinaires, voire de perdre leur emploi. Un jour de congé ou plus peut également signifier confier des tâches à des collaborateurs, revenir à un grand nombre de responsabilités professionnelles en retard ou ne pas respecter les délais de travail.

Peu ou pas de congés maladie payés

De nombreux travailleurs du secteur privé ont accès à des congés maladie payés. Cependant, les professions de la gestion et de la finance représentent le plus grand pourcentage de travailleurs qui bénéficient d’un congé de maladie payé. Les congés de maladie payés sont pris par moins de la moitié des employés des services publics ainsi que la moitié des travailleurs de la construction. Par conséquent, de nombreux employés vont travailler alors qu’ils sont malades afin d’éviter de perdre leur revenu.

La loyauté

D’autres employés, pour leur part, se présentent au travail parce qu’ils « ne veulent pas laisser tomber l’équipe ». Ils croient que personne d’autre ne peut faire leur travail, ou ont la crainte que l’entreprise souffre de leur absence.

Création de valeur et impact du coaching

Découvrez la dernière étude

Télécharger l'ebook

Quelles sont les conséquences du présentéisme dans une structure ?

Le présentéisme peut finir par se transformer en absentéisme, c’est-à-dire en absences non planifiées des employés, à mesure que la fatigue et le stress au travail augmentent.

En outre, les personnes anxieuses, surmenées ou épuisées ont peu de chances d’être motivées au travail, de sorte que même si elles sont physiquement présentes, elles risquent d’échouer dans leurs tâches quotidiennes. Il leur arrive même de vivre une réelle souffrance au travail et une perte de sens au travail. En conséquence, la qualité et la quantité de leur travail diminuent. La perte de moral peut avoir un impact en cascade sur les autres employés, entraînant un environnement de travail toxique.

Un autre facteur à prendre en compte est l’impact que le fait d’aller au travail en mauvaise santé a sur les autres employés. Transmettre des virus à d’autres personnes peut les rendre malades, ce qui entraîne un absentéisme supplémentaire et une baisse de la productivité totale de l’entreprise.

Lorsqu’il s’agit de la productivité de vos employés, le présentéisme est un problème majeur. Bien que cela puisse sembler être une preuve d’engagement envers le travail, si vos employés viennent travailler lorsqu’ils sont malades, ils auront du mal à se concentrer et à faire leur travail au mieux de leurs capacités.

Les employés qui travaillent plus d’heures qu’ils ne sont tenus de faire risquent de s’épuiser, ce qui entraîne une baisse de productivité. Il peut même arriver qu’ils fassent face à un burn out. Le burn out, au même titre que le bore out, entraîne un désengagement au travail. Le stress et le surmenage entraînent davantage d’erreurs, ce qui est non seulement mauvais pour l’entreprise mais a également un impact sur la motivation au travail, l’épanouissement professionnel et la créativité au travail.

Le coût du présentéisme

Chaque année, le présentéisme coûte entre 13 et 25 milliards d’euros. La population active française est plutôt dans la moyenne. Cependant, on constate que le taux de présentéisme augmente sous l’effet de la crise. Lorsque la productivité d’un salarié baisse de 30%, il est considéré comme présentéiste, selon Matthieu Poirot, un expert en qualité de vie au travail. Le taux théorique de présentéisme en France, selon l’observateur, se situe entre 6 % et 9 % de la masse salariale. Ainsi, le présentéisme coûte entre 2,7 % et 4,8 % du salaire, selon une estimation statistique. Ce coût caché annuel pour les entreprises serait compris entre 13,7 et 24,9 milliards d’euros.

Selon les recherches de l’expert, le coût annuel du présentéisme pour une entreprise dont le salaire annuel moyen est de 27 000 euros se situe entre 514 et 660 euros par employé. Ce dernier rappelle également qu’en 2012, le taux d’absentéisme en France était de 4,53 %, coûtant 7 milliards d’euros aux entreprises (et 9 milliards à l’État). Pour les entreprises, le coût du présentéisme est donc deux fois plus important que celui de l’absentéisme.

Les entreprises qui n’investissent pas dans la qualité du travail en paient le prix en termes de chiffre d’affaires, estime Matthieu Poirot. Pour contrer cette tendance, l’expert suggère aux entreprises de créer des cellules de soutien psychologique et des espaces de discussion. La mise en place de journées de télétravail pour les salariés, notamment en Ile de France, est une autre méthode qui favorise bien-être au travail et performance organisationnelle. Cependant, l’approche la plus efficace pour augmenter la productivité et la rentabilité d’un salarié est de lui apporter une reconnaissance symbolique, financière et professionnelle, indique l’expert.

Les solutions pour lutter contre le présentéisme

Pour lutter contre le présentéisme et le surprésentéisme, il faut :

Reconnaître le problème

Reconnaître l’existence d’un problème est de manière générale la première étape pour le résoudre. Les employeurs peuvent ne pas être conscients de l’ampleur de l’impact du présentéisme, car il passe inaperçu. Si vous êtes propriétaire d’une entreprise, c’est le moment de sensibiliser vos employés au problème et aux dépenses croissantes du phénomène de présentéisme. Une entreprise qui néglige le problème du présentéisme peut constater que celui-ci a un impact négatif sur ses résultats.

Vérifier les stratégies de contrôle des absences

Les employeurs doivent examiner et s’assurer que les stratégies de contrôle des absences ne sont pas contre-productives avant de recourir à des mesures disciplinaires pour gérer l’absentéisme. Ils doivent alors utiliser une stratégie de management bienveillant. Les programmes disciplinaires, par exemple, peuvent involontairement encourager le présentéisme par leur manque de souplesse et en faisant pression sur les travailleurs malades pour qu’ils se présentent au travail.

Élaborer une politique de présentéisme sur le lieu de travail

Les employés doivent comprendre ce que votre entreprise pense du fait d’aller au travail en étant malade, et comment cela peut se propager aux autres. Créez et distribuez des directives. Aidez les employés à comprendre quand ils doivent rester chez eux et quand ils peuvent retourner au travail.

Prêcher par le bon exemple

Ne donnez pas le mauvais exemple. Si vous êtes malade ou incapable de fonctionner efficacement en tant que patron, restez chez vous. Ne transmettez pas vos microbes à vos collaborateurs. Si vous pensez devoir être accessible en situation d’urgence, faites-le par téléphone ou par courriel.

Penser aux sanctions

Si nécessaire, prenez des mesures disciplinaires. Les employeurs peuvent souhaiter prendre des mesures disciplinaires ou licencier des personnes dont on découvre qu’elles ont enfreint la politique de l’entreprise sur des lieux de travail où la sécurité publique est vitale et essentielle à la poursuite des activités.

Renvoyer les employés malades à la maison

Les employés qui sont malades doivent être renvoyés chez eux. De nombreuses entreprises qui luttent contre le présentéisme disent qu’elles essaient de s’attaquer au problème en renvoyant les employés malades chez eux. Elles s’efforcent de créer une culture qui décourage les employés de se présenter au travail lorsqu’ils ne sont pas en bonne santé, et où les gens ne se sentent pas obligés d’aller travailler même s’ils sont malades. Les employés malades se voient offrir la possibilité de faire du télétravail et de travailler à domicile lorsque cela est possible.

Mettre sur pied des congés maladie

Les travailleurs doivent bénéficier de congés maladie et/ou de congés payés. Envisagez d’offrir des jours de d’arrêt maladie rémunérés si vous ne le faites pas déjà. Vous pourriez bénéficier d’une diminution du roulement du personnel, d’une amélioration de la productivité et d’une réduction de la propagation de la contagion sur le lieu de travail, en plus d’offrir un avantage souhaitable à vos employés.

Motiver les employés

Faites un effort concerté pour améliorer le bien être au travail le moral des employés. Selon l’enquête de CCH, le moral a une influence considérable sur l’incidence du présentéisme. Les chercheurs ont découvert que les entreprises dont le moral est bas ont davantage d’employés malades. D’après leurs recherches, le présentéisme est un problème pour 52 % des entreprises dont le moral est « mauvais/faible », avec au contraire seulement 31 % des organisations dont le moral est « excellent/très bon ». Accorder aux employés une certaine souplesse dans leurs conditions de travail est un moyen d’améliorer le moral. Les employeurs qui le font aident les employés à concilier leurs obligations professionnelles et familiales, et à atteindre un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Dans certaines structures, il est même conseillé d’avoir recours à un Chief Happiness Officer, qui aura la charge d’augmenter le bonheur au travail et de diminuer les cas de burn out, de bore out et d’agressivité au travail.

Ne pas altérer l’image des employés malades

L’image d’un employé malade même s’il s’agit d’un employé engagé et apprécié peut être altérée. Cela est un frein à la prise de congés. Les dépenses liées au présentéisme constituent un véritable gouffre financier, qui peut être considérable, pour une entreprise. Les employeurs doivent faire un effort déterminé pour créer un environnement de travail sain et productif, où les employés se sentiront à l’aise à l’idée de prendre un arrêt maladie. Cette stratégie de gestion du stress au travail aidera l’entreprise à atteindre ses objectifs de productivité et de profit, et à promouvoir une culture et un environnement de travail sains pour ses employés.

Faire confiance à CoachHub

Assisté par de nombreux professionnels et experts, vous avez la possibilité de créer le climat de travail dont vous avez toujours rêvé. Il est aisé de présenter les pistes de solution. Toutefois, leur mise en application peut donner plus de fil à retordre. C’est pour cette raison que les coachings réalisés par CoachHub sont un excellent moyen d’instaurer la culture d’entreprise que vous désirez, ainsi qu’un climat propice à l’épanouissement professionnel et à la bonne humeur au travail de tous les salariés.

Programme Bien-être au travail

Développez une culture de l'adaptabilité et de la résilience.

Découvrir le programme

Appelez-nous (+33 1 86 26 46 63), envoyez-nous un email (mail@coachhub.com) ou cliquez sur le lien ci-dessous.

Bureaux

La plateforme coaching digital leader mondial

CoachHub est le leader mondial du coaching digital permettant aux entreprises de créer des programmes de coaching personnalisables et mesurables pour tous les collaborateurs. Grâce au coaching, les entreprises sont en mesure de constater sur le long terme un engagement accru des salariés, une productivité plus élevée ainsi qu’une baisse du turn-over. CoachHub dispose de son propre réseau de plus de 3 500 coachs professionnels certifiés dans 90 pays sur 6 continents avec des sessions de coaching disponibles dans plus de 60 langues et compte plus de 500 clients à son actif. Nos programmes sont conçus grâce à la R&D avancée de notre Coaching Lab, dirigé par le professeur Jonathan Passmore, et notre Conseil Scientifique. CoachHub est soutenu par des investisseurs technologiques de premier plan, dont Sofina, SoftBank Vision Fund 2, Molten Ventures, Speedinvest, HV Capital, Partech et Silicon Valley Bank/SVB Capital. En septembre 2021, CoachHub a racheté le pionnier français du coaching digital MoovOne afin de former un leader mondial dont la mission est de démocratiser le coaching. CoachHub s'engage pour un avenir plus vert et est une entreprise certifiée neutre en carbone depuis 2022.
This site is registered on wpml.org as a development site.